Facebook s’est beaucoup investi dans la réalité virtuelle, à tel point que la marque Oculus pourrait bien s’effacer à moyen terme (lire : Oculus va exiger un compte Facebook pour les nouveaux utilisateurs). Mais la réalité augmentée est également sur le radar du réseau social : le labo Facebook Reality Labs Research décrit de nouvelles technologies en cours de développement pour ses futures lunettes AR.

Il s’agit en l’occurrence d’un système d’amélioration de l’écoute dans des lieux bruyants. Chaussé de lunettes Facebook, l’utilisateur peut ainsi plus facilement écouter ce que dit une personne installée en face y compris dans un environnement hostile pour l’ouïe, comme une salle de restaurant à l’heure du coup de feu. Le principe, baptisé « perceptual superpowers » (« superpouvoir de perception »), augmente le volume sonore de l’interlocuteur tout en abaissant celle du bruit environnant.

Techniquement parlant, les lunettes exploitent plusieurs micros qui capturent les sons autour de l’utilisateur. En analysant les mouvements de la tête et des yeux, le dispositif détermine les sons que le porteur veut entendre plus précisément, le tout sans avoir à regarder fixement la personne en face. À l’heure actuelle, le prototype est inapte à la vie sociale (à gauche sur la photo ci-dessus).

Dans un genre moins encombrant, cela rappelle ce qu’Apple permet avec les AirPods : il suffit d’approcher l’iPhone de l’interlocuteur pour l’entendre plus distinctement (lire : Comment utiliser les AirPods Pro pour améliorer votre ouïe).

Les ingénieurs du Facebook Reality Labs Research planchent également sur Audio Presence, qui vise à recréer la manière dont le son circule et rebondit dans le monde réel pour l’intégrer dans les réalités virtuelle et augmentée. Au lieu d’un bruit qui sort d’un appareil, cette technologie donnerait l’impression que le son provient réellement des objets et des personnes autour de soi.

Un exemple simple est un appel vidéo : on a l’impression que la personne est enfermée dans une boîte. Ce travail de longue haleine a pour objectif de faire oublier la distance en déterminant d’où les sons arrivent. Ces technologies sont très intéressantes, mais elles portent le stigmate Facebook. Le labo de recherche n’a pas oublié d’ajouter à son texte le paragraphe habituel sur le respect de la confidentialité, mais il est bien difficile de croire le réseau social sur parole.

Fuente: https://www.watchgeneration.fr/realite-augmentee/2020/09/les-lunettes-ar-de-facebook-vont-faire-du-bruit-10265