réalité virtuelle

Les passagers de British Airways vont profiter de la réalité virtuelle entre Londres et New-York

réalité virtuelle

Les passagers de British Airways vont profiter de la réalité virtuelle entre Londres et New-York

Les passagers pourront utiliser les casques VR de SkyLights pour regarder un film, un documentaire ou bien méditer.

La réalité virtuelle se démocratise de plus en plus. Aux États-Unis par exemple les passagers de FlixBus peuvent durant leur trajet utiliser des casques de réalité virtuelle, pour découvrir la technologie et surtout vivre une réelle expérience ! À présent c’est au tour de la compagnie aérienne British Airways de mettre à disposition cette technologie durant les vols Londres – New York.

Permettre aux passagers d’oublier le vol

Si vous êtes habitués à la ligne, attention ! Les casques de réalité virtuelle seront disponibles uniquement pour les passagers en 1ère classe. La compagnie explique «d’ici fin 2019, les clients voyageant sur certains vols en première entre Londres Heathrow et New York JFK pourront profiter d’une sélection de films, documentaires et émissions en format 2D, 3D ou 360°.»

Par ailleurs, grâce à un travail avec des experts, la compagnie peut proposer des « méditation guidée et la thérapie sonore, spécialement conçus pour les clients qui ont peur de prendre l’avion.»

En ajoutant ce genre de divertissement à bord, la compagnie espère que les passagers vivront une réelle expérience et surtout oublieront qu’ils ont un vol assez long. La compagnie va mettre à disposition les casques SkyLights. Ils pourront ainsi s’immerger dans un tout autre univers durant les 7 heures de vol peu importe la manière dont ils sont assis (ou bien allongés) ! Cette annonce fait de British Airways, la première compagnie aérienne anglaise à tester cette technologie durant les vols.

Un employé de la société ajoute « nous sommes toujours à la recherche des dernières technologies pour améliorer l’expérience de nos clients au sol et dans les airs.

La réalité virtuelle a le pouvoir de révolutionner le divertissement en vol et nous sommes très enthousiastes à l’idée de tester ces nouvelles lunettes, car elles devraient créer un voyage unique et mémorable pour nos premiers clients.»

Info: https://siecledigital.fr/2019/08/14/british-airways-loisirs-realite-virtuelle/

 

marketing-LIA

L IA au service de l attribution marketing

marketing-LIA

L IA au service de l attribution marketing

Sans la donnée Google, Amazon, Netflix, Uber, Facebook, Baidu ou Alibaba ne seraient pas les géants d’aujourd’hui. Socle de leur développement, cette donnée n’a cependant de valeur que parce que ces entreprises ont été capables d’en extraire des informations intelligentes et d’agir immédiatement via des procédés automatiques, pour les transformer en revenus ou en avantages concurrentiels. Décliner ce modèle de gestion de la donnée impose donc aux entreprises de recourir à l’IA et d’accepter de s’en remettre aux algorithmes pour prendre des décisions et automatiser certaines opérations. Bien que cette stratégie constitue une véritable révolution pour les entreprises traditionnelles, celles qui ne franchissent pas le cap risquent fort de voir leurs parts de marché s’éroder, grignotées par leurs concurrents qui, fort de l’utilisation de ces technologies, comprennent et anticipent correctement les besoins des clients. Car s’il est un secteur où la donnée, l’IA et le ML deviennent incontournables c’est bien celui du marketing. Les Google, Netflix, Uber ou Amazon l’ont bien compris en utilisant ces outils à des fins de recommandation de produits ou services, de prévisions comportementales des clients en temps réel, d’amélioration des résultats du référencement, de traitement du langage naturel (PNL) pour comprendre la communication client et fournir une assistance immédiate, de publicité ciblée ou encore d’attribution marketing.

En quoi l’IA est-elle utile dans l’attribution marketing ?

L’IA pour évaluer les points de contact d’un parcours client

John Wannamaker, pionnier du marketing au siècle dernier, avait coutume de dire que si la moitié de ses investissements en publicité était gaspillée, il ne savait pas qu’elle moitié était investie en pure perte. À l’ère numérique, ce n’est plus de mise, l’attribution marketing, permettant d’identifier ce qui fonctionne et ne fonctionne pas dans une campagne marketing. Ainsi grâce à la modélisation analytique avancée il est possible, dans le cadre d’une campagne numérique, de mesurer l’efficacité de différentes stratégies sur un appareil spécifique. Par exemple, il est possible d’identifier quel type d’annonce sur quel canal a conduit le client à l’acte d’achat. Un atout au regard de la pratique d’achat des clients devenue omnicanale. Il est donc important pour les directions marketing de pouvoir se reposer sur des technologies prenant en compte tous les moments où un consommateur est exposé à une action marketing lors de son parcours afin de déterminer la contribution exacte de chaque canal dans le processus de conversion.

Déploiement d’une stratégie d’attribution marketing: les pièges à éviter

deploiment

Toutefois, tirer partir de l’attribution marketing nécessite de suivre tous les canaux. Ainsi il est important de mesurer tous les points clés de l’interaction entre le consommateur et les campagnes.

Or il est courant d’observer des angles morts dans le processus, notamment lorsque les utilisateurs utilisent plusieurs appareils ou se présentent en magasin au lieu d’acheter en ligne. Cette absence de mesures compromet la fiabilité de l’analyse d’attribution marketing.

Aussi pour éviter de tels problèmes, les équipes marketing doivent planifier et préparer soigneusement le parcours client afin de prendre en compte tous les points de contact intervenant dans le processus. Les coupons numériques et physiques peuvent, par exemple, être d’excellents outils pour suivre le passage en ligne vers le hors ligne du client, au cours de son processus d’achat.

Prévenir le départ d’un client

La perte d’un client n’est pas seulement, pour l’entreprise, une source de revenus en moins, c’est aussi la perte d’une partie de son investissement. C’est pourquoi il est important d’étudier l’analyse du roulement, appelé aussi modèle d’attrition, afin de prévenir le départ des clients rentables. Cette analyse permet de comparer et de révéler les éléments qui ont changé dans le parcours clients et, grâce à un algorithme d’apprentissage automatique, d’associer les modifications notables apportées aux actions des clients. Enfin, si ces outils sont indispensables à l’analyse des données, ils sont également utiles à l’automatisation des processus marketing. Ainsi, la sophistication des algorithmes est telle qu’elle permet d’envoyer automatiquement des mails, des sms personnalisés, ou des promos aux clients au moment même où ils interrompent leurs processus d’achat. Si des entreprises comme les GAFA, Netflix, Uber, ou Alibaba se sont construites sur la donnée et font de l’intelligence artificielle comme Mr Jourdain fait de la prose, elles sont l’exception et non la règle. Il est temps que toutes les entreprises s’y mettent pour rester concurrentielles et rentables.

Info: https://www.marketing-professionnel.fr/tribune-libre/intelligence-artificielle-data-attribution-marketing-201907.html

Acep Academy

88 rue Jouffroy d'Abbans
75017 París
Tél: 01 46 45 15 18
Fax: 01 49 53 06 85

Social Media

Copyright 2019 Acep Academy ©  All Rights Reserved | Privacy & Policy